Flaque

Mai 2016

...

Mobilier (travail en cours)

Cuir / Fil de coton ciré

De l’abattoir à l’obtention d’un cuir tanné, de nombreux déchets sont produits. Au final, seulement 20% du poids de la peau deviendra du cuir. De plus, le « travail de rivière » ou les différents processus avant tannage sont très gourmand en eau. Ce gaspillage et cette consommation excessive en eau m’ont tournée vers la récupération d’échantillons de cuir. Ceux-ci étant destinés à la poubelle, je voulais les valoriser. Comment utiliser ces chutes de petites tailles ? Après de nombreux essais, je les ai découpées en fines bandes et les ai assemblées. J’avais depuis longtemps envie d’interpréter les méandres de l’eau. De cette aspiration, j’obtiens petit à petit des flaques de cuir. Pour ce projet, mon objectif est de réaliser une série d’objets uniques. Cousus mains, ils seront allégorie de trois volontés : mettre en évidence la matière, prôner la récupération et toucher les sinuosités de l’eau.